Gros sur le coeur de Carène Ponte

Paru le 15 Novembre 2018 aux Éditions Michel Lafon

Lien d’achat ICI

 

Résumé 

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile. 
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent. 
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit. 
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée. 
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

 

 L’avis d’Émilie 

 

Mélissa déménage à quelques semaines de sa rentrée en terminale. C’est vraiment très dur pour elle de laisser son amie Camille, la seule amie qu’elle ai d’ailleurs. Mélissa est une jeune fille qui n’a pas confiance en elle. Complexé par ses rondeurs, elle vit très mal cette nouvelle rentrée. En plus elle est très vite prise en grippe par quelques filles du lycées, mais elle va aussi être très étonné lorsque son séduisant professeur d’allemand va lui faire comprendre qu’elle lui plait. Un rentrée intense qui risque de faire perdre la tête à Camille de bien des façons.

Carène Ponte est une autrice que l’on ne présente plus et que j’apprécie beaucoup, ici elle nous emporte dans le monde cruel de l’adolescence et du harcèlement scolaire. Un sujet malheureusement beaucoup trop d’actualité et trop présent dans nos têtes. Les ados (et enfants) sont très durs entre eux et j’ai eu le malheur de le vivre avec ma fille, on ne peut pas dire que les victimes soient beaucoup soutenus par le corps enseignant (attention je ne dit pas que c’est partout comme cela). On se retrouve donc fasse à une réalité sordide, des sentiments forts, douloureux et intense. 

Mélissa m’a beaucoup touché, elle subit énormément et on s’attache très vite à cette jeune femme que l’on a envie d’aider et de tirer vers le haut. On vit chaque humiliations avec elle, on ressent sa douleur, sa peine. J’ai versé plusieurs fois quelques larmes durant ma lecture. Carène Ponte nous offre une lecture incroyablement touchante, pleine de réalité aussi dur soit elle. Je vous la conseille à 100% 

Je remercie Camille et les Éditions Michel Lafon pour ce service presse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *