La Nouvelle Arche. Episode 1. Julie de Lestrange

 

Editions Michel Lafon
Publié le 25/10/2018
Lien d’achat ici

 

Résumé

Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté.
Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté.
Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité.
Mais peut-on être seule à changer le monde ?
Désormais, elle n’a plus qu’un choix : se taire. Ou combattre.
 
On ne naÎt pas humain, on le devient.

 

Résultat de recherche d'images pour "fée "

L’avis d’Amélia

Mathilde est née dans des conditions particulières. Elle a évolué dans un utérus artificiel jusqu’à ses 15 ans, ensuite elle a été élevée par ses parents et éduquée au « Centre ». Elle a acquis un très peu de temps énormément de savoirs et de connaissances. Aujourd’hui, elle a 20ans, ce qui signifie qu’elle doit choisir son futur. Une profession, une vie ailleurs qu’au Centre où elle vivait jusqu’à présent et un avenir dans ce monde si spécial. Car le danger est quotidien. Sa génération est le fruit d’une expérience censée être capable de faire face à l’ennemi. Le Centre est le seul modèle qu’elle connaît et comprend, alors il lui semble évident de s’investir pour celui-ci et donc de se consacrer aux futurs générations qui la suivront. Mais un événement va venir perturber son équilibre. Un mal qui va changer sa vision des choses au plus profond d’elle-même.

Voici une histoire particulièrement intéressante. J’avoue avoir eu du mal à me faire une place aux côtés de Mathilde. Peut-être est-ce dû à mes propres convictions. Cependant, je ressors étonnée de ma lecture. Julie de Lestrange possède un style qui vous pousse à la curiosité. De page en page, les éléments se sont emboîtés, dessinant un univers désolé et tellement moderne à la fois. Si Mathilde semble froide et distante, elle est douée d’une sorte de force que l’on ne peut vraiment qualifier sans avoir connaissance de tous les paramètres. Les personnages qui gravitent autour d’elle rythment le récit d’Histoire, de Science, d’Amitié et d’Amour. J’ai un petit coup de cœur pour Matthew d’ailleurs… Alors, à ceux qui aiment les dystopies, je vous recommande vivement cette lecture. 

Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour ce service presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *