Good Girls love Bad Boys, tome 3. Alana SCOTT

Résumé

Il n’est pas l’homme qu’il lui faut. Il est celui qu’elle veut.

Élodie est une fille bien, une fille sage. Une fille intelligente qui, dès son premier jour au lycée de Saint-Louis, a compris que, si elle voulait survivre, elle allait devoir s’endurcir.

Mais, à l’époque, elle a commis une erreur : tomber amoureuse de Zach Menser. Une très belle et dangereuse erreur qui l’a contrainte à quitter la ville avec sa famille. Cinq ans plus tard, Élodie est de retour à Saint-Louis pour les funérailles d’une de ses anciennes amies. Dès son arrivée, le passé et, surtout, ses sentiments pour Zach la rattrapent. Car, malgré le temps, malgré la distance, elle n’a jamais réussi à tourner la page de leur histoire. D’ailleurs, il paraît qu’il vient de sortir de prison

Mon avis

Il y a 5 ans, Elodie a quitté en hâte St Louis, laissant derrière elle les menaces pesant sur son entourage, mais surtout Zach, emprisonné malgré son innocence. De retour en Angleterre, elle a réussi à surmonter sa peine et ses sentiments pour se construire un avenir sûr et prometteur.

Mais peut-on oublier le véritable amour?

Elodie nous semble extrêmement fragilisée dans cette dernière partie. Alors qu’elle entrevoit une vie calme et paisible, la trahison et des personnages de son passé font un retour fulgurant et déterminant. Suite à un appel, Elodie boucle ses valises et part pour St Louis pour une journée.

Zach, quant à lui, est sorti de prison. Mais sera-t-il le même? 

Digne d’un roman à suspense, ce troisième volet mène le lecteur aux limites du film d’action. Elodie va vivre des événements tous plus stressants et marquants les uns que les autres.

Même si le second volet m’a paru pâle, les détails qui y sont proposés sont essentiels pour comprendre cette nouvelle partie. Certaines choses s’éclaircissent et viennent nous surprendre. La tension omniprésente, les sentiments d’Elodie et le personnage étonnant de Zach donnent une énergie particulière au récit.

La version intégrale doit être vraiment plus accessible et appréciable. C’est pourquoi je vous le recommande.

Je remercie NetGalley pour ce service presse des éditions Harlequin.

#Amelia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *