Good Girls love Bad Boys, tome 1. Alana SCOTT

Résumé

Il n’est pas l’homme qu’il lui faut. Il est celui qu’elle veut.

Élodie est une fille bien, une fille sage. Une fille intelligente qui, dès son premier jour au lycée de Saint-Louis, comprend que, si elle veut survivre, elle va devoir s’endurcir. Car, dans ce nouvel environnement régi par la loi du plus fort, la violence et les trafics de drogue sont monnaie courante. Surtout, elle doit rester loin de Zach Menser, celui que tout le monde craint et qui aurait fait de la prison. Mais, quand le destin la contraint à fréquenter de très près Zach, Élodie comprend que le plus dangereux chez ce garçon, ce n’est pas son passé trouble et violent, mais peut-être son sourire…

Mon avis

Élodie est une jeune lycéenne britannique qui se voit contrainte de déménager de Londres pour partir vivre à St Louis aux États Unis, suite à une mutation professionnelle de son père. Une nouvelle vie l’y attend, et elle ne semble pas très enthousiaste à cette idée. Mais quand on lui parle d’un changement, Élodie n’a absolument aucune idée de ce qui l’attend réellement dans cette ville, ce lycée mais aussi dans sa façon dont elle va vivre les choses. Et pour ce point, on peut dire qu’elle n’y va pas par le dos de la cuillère . Surtout à partir du moment où elle va croiser le regard froid et intrigant de Zach Menser.

Ce garçon est précédé par une réputation peu reluisante. Il est même carrément non fréquentable. Tout juste sorti d’une peine d’emprisonnement, il fait son retour dans le lycée qu’Elodie vient d’intégrer. Tout le monde l’y craint. Et toutes les filles le convoitent. Mais il semble rester distant et assez mystérieux, comme s’il cherchait à cacher quelque chose sous un masque d’apparence. Et Élodie, curieuse, a bien l’intention d’en apprendre davantage. Peu à peu, elle va faire des découvertes assez surprenantes.

Dès son premier jour au lycée, Élodie se trouve confronter à Vic: une jeune fille qui semble pleine de culot et d’aplomb, et avec laquelle Élodie apprend à découvrir son nouvel environnement. Un duo plutôt contradictoire, mais qui apporte une touche de rire supplémentaire., et qui l’aide à prendre conscience de la réalité de ce qui l’entoure.

Ce récit est rempli d’un humour cynique et sarcastique qui m’a particulièrement séduite. L’auteure a su capter mon attention de manière définitive dès les premières pages de ce volume, si bien que j’ai enchaîné les chapitres sans m’en rendre vraiment compte. Et le côté intrigue ne fait qu’en renforcer l’effet. Zach est un garçon dont la personnalité semble déchirée par des conditions de vie difficiles et propices au délit. Pourtant il nous laisse entrevoir des traits de caractère très séduisants, et cette complexité fait de lui quelqu’un qu’on a envie de mieux connaître. Élodie est une jeune fille très étonnante, qui possède une force de caractère exceptionnelle, mais qui est aussi intelligente et pourvue d’une grande ténacité ainsi que de d’autres atouts que je vous laisse découvrir. Elle restera gravée dans ma mémoire assez longtemps je pense, parce qu’elle m’a interpellée dès les premières lignes et que j’ai eu l’impression de pouvoir m’infiltrer sous ses traits tout au long de son histoire. Me laissant sur une fin qui promet bien davantage, Alana Scott a fait de moi une lectrice assoiffée de lire la suite. Je suis même allée voir à quelle date serait publié le second volume, aussitôt après avoir tourner la dernière page. Il faudra attendre début mars 😱!!!…

Je remercie NetGalley pour ce service presse magnifique et débordant de vivacité.

#Amelia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *