Vicious de L.J Shen

Résumé :

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur 

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Mon avis : 

Lorsque que Milie rencontre Vicious elle est en dernière année de lycée. Les dernières années de lycée sont généralement inoubliables, les fiestas, les copains, mais pas pour Milie. En effet depuis sa rencontre avec Vicious elle vit un véritable enfer, on dirait que tout le lycée a décidé de la prendre pour cible. Malgré tout elle tient bon, jusqu’au jour où elle va être poussée à l’exil par Vicious lui-même. Dix ans après nous la retrouvons serveuse dans un bar de Manhattan, elle essaie de joindre les deux bouts, tout en s’occupant de sa sœur Rosie qui est malade. Un jour au bar, c’est un client qu’elle aurait aimé oublier qui va se présenter. En effet après dix ans, elle va se retrouver face à face avec Vicious. Une chose est sûre elle ne veut plus rien avoir à faire avec lui, mais Vicious ne voit pas les choses de la même façon et à son grand désarroi Milie sait très bien que quand Vicious veut quelque chose il l’obtient.

Vicious est l’opposé de Milie, ses parents sont riches alors que les siens sont pauvres. Il est une vraie star au lycée, sexy à souhait tout le monde est à ses pieds. Milie est plutôt extravagante, elle n’a pas sa langue dans sa poche et n’hésite pas à lui tenir tête. Quand ils se retrouvent après tant d’années, ils n’ont pas changé sur ces points là. Que recherche Vicious en voulant garder Milie à ce point à ses côtés après l’avoir poussé à l’exil? Milie réussira-t-elle à tenir tête à cet homme devenu encore plus sexy mais toujours aussi détestable. 

Une chose est sûre Vicious, alias Baron Spencer, a bien choisi son surnom. Dès le début il m’est littéralement sorti par les yeux. Un homme odieux et d’une méchanceté incroyable. Plus les pages se tournaient et plus je le détestais, je n’arrivais vraiment pas à me faire à ce personnage, d’habitude dans les romances même si le héros nous sort par les yeux à cause de son comportement, on tombe quand même vite sous son charme. Ici cela n’a pas été le cas, je n’arrivais pas à le supporter, je le trouvais tellement abjecte. Et pour ma part ce fut le gros bon point de ce roman, L.J Shen a réussi le pari incroyable de me faire détester notre protagoniste durant ma lecture, mais aussi d’instaurer un manque une fois le mot « fin » dépasser. Tout le talent résume dans sa façon de nous offrir une narration à deux voix, naviguant aussi entre présent et passé. En effet ce système de narration m’a propulsé dans la tête de Milie et dans celle de Vicious. Et là j’avoue ce fut une véritable tornade émotionnelle.  

Honnêtement au début, j’ai vraiment eu peur, Vicious n’arrivait pas à m’être sympathique, je ne savais pas si j’arriverais à aller au bout de ma lecture. Pourtant Milie, je m’étais beaucoup attaché à elle. Elle à une force de caractère incroyable et une façon de tenir tête à Vicious fascinante. L.J Shen a réussi à me retourner le cerveau avec une facilité déconcertante, j’ai été assaillie par des émotions intenses et contradictoires. Un tourbillon ascensionnel qui m’a projeté vers le haut pour mieux m’écraser par la suite. Passer de la joie à la colère, de la haine à l’amour, tant d’émotions, qui je dois le dire, sont aussi belles les unes que les autres à leurs façons. Si pour ne rien vous cacher le début de ma lecture fut assez compliqué, j’ai pris de grosses claques et je termine sur un beau coup de cœur dont il serait dommage de se priver. J’ai hâte de lire les tomes suivants afin de retrouver nos personnages secondaires et voir ce que l’auteur nous réserve. Pour ma part avec ce premier opus elle a mis la barre assez haute.

Je remercie Mélanie et les Éditions Harlequin pour ce service presse.

#Emilie

 

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils