Viens on s’aime de Morgane Moncomble

Résumé :

Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.

Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une. 

Mon avis :

Violette et Loan se rencontrent dans l’ascenseur de leur immeuble. Entre eux deux, même si cette rencontre est un peu « bizarre », ils s’entendent à merveille. De vraies âmes sœurs amicales. Loan est en couple avec Lucie depuis quatre ans et Violette célibataire, mais leur amitié deviendra vite très forte. Un an plus tard, Loan ne se remet pas de sa rupture avec Lucie, Violette quant à elle commence une relation avec Clément. Toujours aussi fusionnels ils sont maintenant colocataires. C’est très clair entre eux, ils ont une relation Frère/Sœur, alors pourquoi Loan est-il si énervé à l’idée de voir Violette et Clément? Et puis un jour Violette est en proie à un doute, elle ne veut pas paraitre inexpérimenté aux yeux de Clément, elle souhaite donc perdre sa virginité. Mais pas n’importe comme, c’est donc vers Loan qu’elle va se tourner et lui faire cette demande particulière. Une demande qui risque de chambouler beaucoup de choses dans leur petit cocon amical. 

Violette est une jeune fille qui m’a beaucoup plu. Un brin fofolle, spontané elle agit comme elle en a envie. Elle dit les choses comme elles sont et à un humour très appréciable. Malgré son manque de confiance en elle concernant le sexe, on ne tombe pas dans le stéréotype de la jeune femme renfermé et qui doute d’elle à chaque instant. Morgane Moncomble a fait d’elle une héroïne vraie et criante de vérité et c’est nettement appréciable, on s’attache avec beaucoup de facilité à elle. J’ai beaucoup ri à ces côtés.  

Loan est le gars gentil, peut-être même parfois un peu trop. Mais il incarne une facette de l’homme que l’on rêve toutes d’avoir. Doux, attentionné, il est assez calme et je dirais qu’avec Violette ils se complètent bien. Leurs caractères si différents leur permet de trouver un bon équilibre. J’ai bien aimé son personnage, mais il ne m’a pas non plus littéralement fait fondre. 

Avant de commencer ce livre j’ai voulu attendre que le souffle retombe un peu, car on en entendait beaucoup parlé, on le voyait partout. Et quand il y a autant d’engouement pour un livre, je préfère attendre un peu, afin de ne pas être influencé par quoi que ce soit. C’est donc assez tard après la réception de ce service presse que je me suis lancée et je ne regrette pas d’avoir attendu. Je n’ai voulu lire aucune chronique avant, je n’ai donc pris connaissance  que de ce que j’ai pu voir dans différents groupes, ou également les extraits ou petits mots de Morgane Moncomble. Je suis donc partie sereine.

Dès le début j’ai eu du mal à lâcher ma lecture, pour preuve j’en ai même corner les pages alors que pour moi cette pratique est un véritable sacrilège. Si j’ai vite été prise dans le tourbillon « Violan », il y a eu un moment où l’histoire m’a paru un peu longue, heureusement cela n’a pas duré trop longtemps et après le plaisir de la lecture est revenu. J’avoue que ce thème me parle beaucoup, car pendant plusieurs années mon meilleur ami était un garçon, sauf que nous sommes sorti ensemble que quelques temps nous rendant vite compte que nous nous entendions bien mieux en restant amis. L’amitié garçon/fille est donc quelque chose à laquelle je crois et surtout que je trouve très beau. L’alternance de point de vue est ici un réel bonheur. 

Morgane Moncomble aborde ici un sujet que l’on a vu, donc vous allez me dire : rien de nouveau sous le soleil? Et bien j’avoue que je pensais la même chose avant de le commencer, mais j’ai été assez surprise. Morgane arrive à nous en faire une très belle histoire qui nous touche et nous transporte. Sa plume en elle-même est déjà un point surprenant. Je m’explique. J’avais vu sur les réseaux que Morgane est une jeune auteure (en même temps vu mon âge elles le sont toutes un peu non? ) et j’ai trouvé sa plume très belle et très mature. Elle nous emmène dans les sentiments complexes de l’amour et de l’amitié, la frontière qui sépare ses deux sentiments est parfois très mince et ici elle a réussi à jouer avec cet élément avec beaucoup de talent. 

Cette lecture ne s’est pas finit pour moi en coup de coeur à cause de certaines longueurs, mais j’ai néanmoins beaucoup aimé. On se retrouve dans une relation belle, sincère qui nous touche en plein coeur et qui nous émeut à de nombreuses reprises tout en nous faisant rire à en pleurer à certains moments. Au final je classerai pour moi ce livre dans mes lectures doudous pour faire le plein de tendresse, de sentiments forts et véritables, et de rire. Je vous conseil donc sans aucune hésitation cette lecture.

Je remercie Magali et Marion des Éditions Hugo &Cie et la collection New Way pour ce service presse.

#Emilie

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils