Bossman de Vi Keeland

Résumé : 

Comment ne pas succomber à l’irrésistible ?

Que peut faire Reese quand son rencard d’un soir se révèle être une véritable catastrophe ? Appeler une amie pour la tirer de là. Ou alors, obtenir l’aide inespérée d’un convive à la table voisine qui a tout entendu et a décidé qu’il allait mentir pour elle et se faire passer pour son premier petit ami.

Chase ne manque pas de culot, ment comme un pro. Reese ne sait pas trop quoi penser de lui mais quand elle a l’opportunité de le revoir, elle se surprend à saisir l’occasion et quand il lui propose un emploi qui lui correspond totalement dans sa compagnie, elle ne peut pas refuser.

Reese se surprend à apprécier beaucoup Chase qui ne cache pas tout l’intérêt qu’il lui porte.

Mais la jeune femme sait depuis longtemps que coucher avec son patron est une très mauvaise idée. Ce n’est pas pour elle… Mais Chase n’est pas vraiment le type de patron auquel elle est habituée et il est plutôt irrésistible dans son genre.

Mon avis :

Lorsque nous faisons la connaissance de Reese, elle se trouve au restaurant pour un rencard. Sauf que ce rencard ne se passe pas du tout comme prévu. Elle s’ennuie ferme et décide donc de se rendre aux toilettes pour appeler sa meilleure amie afin qu’elle lui sauve la mise, sauf qu’elle ne répond. Coup du destin ou pas, il se trouve que les murs ont des oreilles, ici en l’occurrence le mur s’appelle Chase. Amusé par la situation il va s’immiscer à la table de Reese en se faisant passer pour son premier petit ami. Coup du destin ou pas une chose est sûre c’est que ce rendez-vous totalement loupé va prendre un tour que Reese n’est pas prête d’oublier et qui pourrait bien changer pas mal de choses.

Chase Parker est le PDG de Parker Industries. Il est totalement le genre de mec qui me ferait craquer dans la vraie vie. Alors, oui il est arrogant et incroyablement sûr de lui. Mais ce n’est qu’un détail, il a un humour décapant et un magnétisme incroyable. Dès le début j’ai su que j’allais tomber amoureuse de lui. Dès qu’il a ouvert la bouche il m’a fait rire, la fois d’après il m’a séduite et puis bim  sans que je m’en rende compte j’étais sous son charme, un peu comme Reese d’ailleurs. Sauf que pour Reese c’est un peu plus compliqué, car il va devenir son nouveau patron et elle sait par expérience qu’il ne faut pas mélanger travail et plaisir. Sauf que vous le verrez par vous-même essayer de résister à Chase c’est comme avoir une boite de chocolat ouverte devant soi et ne pas y toucher. 

Bossman est le troisième livre de Vi Keeland que je découvre. J’avais commencé par Cocky Bastard et Avec toi malgré moi ,en duo avec Penelope Ward que j’avais adoré. J’espérais donc retrouver ici toute l’addiction de sa plume, l’humour et l’attachement aux personnages. Et bien bingo, une nouvelle fois c’est pari gagné.  Dès les premières pages j’ai ri, j’adore vraiment ce côté de l’auteur de toujours réussir à nous faire rire quasiment à chaque page, mais elle arrive aussi à nous émouvoir. 

Une fois commencé c’est un livre qu’il m’a été impossible de reposer. On se retrouve enchainer dans cet univers drôle, émouvant et oh mon dieu diablement sexy. Réussir ce mélange sans en faire trop me surprendra toujours. La narration se fait principalement du point de vue de Reese, mais pour notre grand bonheur, l’auteure nous offre également des chapitres du point de vue de Chase, des moments que l’on dévore, que l’on savoure. Une lecture addictive avec de courts chapitres qui donnent un rythme  savoureux à l’histoire. On tourne les pages avec un plaisir non dissimulé et une facilité déconcertante. 

Bossman fut donc pour moi un vrai coup de cœur. Une lecture qui a fait travailler mes zygomatiques, a ému mon petit coeur et m’a donné des coups de chaud agréable. Une romance agréable, qui se dévore au coin du feu, nous apportant un moment de décontraction revigorant. Une lecture qui fait du bien dans tous les sens du terme. Une chose est sûre Vi Keeland est entré dans le top 5 de mes auteurs favoris.

Je remercie Déborah et les Éditions Hugo &Cie pour ce service presse.

#Emilie 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils