Dark Love, Cléa Dorian et Ninon Vars

 

Résumé:

Et si, pour guérir de ses blessures, il fallait se brûler les ailes ?

À quelques mois de son mariage, Anna décide de tout plaquer. Avec son amie Iris, elle aussi dans une relation difficile, elles éprouvent un besoin irrépressible de liberté.

Au Pandemonium, boîte de nuit devenue leur QG, elles vont franchir les limites et se faire le serment de ne pas regarder en arrière. Au gré de leurs rencontres, Anna et Iris cherchent à guérir de leurs blessures. Mais à jouer avec le feu, elles risquent de tout perdre… C’est peut-être aussi le prix à payer pour renaître et enfin trouver l’amour.

Mon avis:

Anna et Iris sont amies et sœurs de cœur. La vie les a fait se rencontrer alors qu’elles étaient séparées par deux mondes bien différents.

Anna vient d’une famille unie de la campagne. Studieuse sérieuse, timide, elle est destinée à se marier avec son amour de jeunesse pour une vie bien rodée de femme au foyer sous l’emprise de son époux.

Iris, elle, est née dans une famille aisée où la notion de foyer et de parents est inexistante. Elle aime profiter de la vie et apprécie son indépendance qui l’a menée à monter sa propre maison d’édition. Sa vie se partage entre sa carrière, la luxure et le sexe.

Bien qu’elles soient si différentes, elles ont toujours présentes l’une pour l’autre dans les moments difficiles, se soutenant et se comprenant d’un seul regard.

Quand l’ange et le démon sont réunis, la vie et ses épreuves semblent plus faciles à surmonter. Mais les blessures profondes ne s’effacent pas toujours aussi bien qu’on le voudrait.

Une écriture à quatre mains qui est bien plus agréable. Je me suis demandée si chacune des auteures se retrouvait dans une de nos protagonistes.

Anna, l’ange, la jeune femme soumise, raisonnée, raisonnable, mesurant chacun de ses actes; et Iris, le démon, pleine de fougue, vive et qui semble se moquer de tout ; nous emmènent dans un monde bouleversé par des décisions de cœur difficiles à prendre. La complicité établie est extrêmement forte, elle nous porte au fil des mots et des pages, où nous découvrons, peu à peu, ces deux jeunes femmes plus intimement. Chaque étape qu’elles franchissent nous les révèle davantage.

J’ai apprécié l’écriture comme le lien qui nous unit à Anna et Iris, j’ai eu l’impression d’être présente à leurs côtés à chaque instant, souhaitant les aider dans les moments critiques. Rien ne semble acquis pour l’une comme pour l’autre, ce qui nous pousse à tourner les pages pour connaître le fin mot de l’histoire. Au final, vous serez bien surpris…

Je vous recommande!!!

Je remercie Carole des éditions Addictives pour ce beau service presse.

#Amelia 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *