Tous les deux de Nicholas Sparks

Résumé :

À trente-deux ans, Russel Green a une vie de rêve : une carrière brillante dans la publicité, une maison sublime à Charlotte en Caroline du Nord, une adorable petite fille de six ans et surtout une femme exceptionnelle, Vivianne, qui est le centre de son monde. Mais cette merveilleuse façade se craquèle le jour où Vivianne part soudainement et qu’il perd son travail. Désarmé, Russel doit apprendre à composer avec sa nouvelle existence et à élever seul sa fille, devenant pour elle tour à tour chauffeur, cuisinier, infirmier, compagnon de jeu… Submergé de chagrin, il se jette dans ce combat quotidien. L’amour inconditionnel qui le lie à sa fille lui redonnera-t-il goût à la vie?

Mon avis : 

Jusqu’à présent je n’avais encore jamais lu de livre de Nicholas Sparks, comme j’aime beaucoup découvrir des auteurs que je ne connais pas, j’étais impatiente de me plonger dans cette lecture. Le résumé m’a interpellé tout de suite et j’ai donc décidé de me lancer dans cette découverte. Sauf que malheureusement je suis vite retombée dans mes ardeurs. 

Ce roman est un gros pavé, mais ce n’est pas cela qui m’arrête généralement. Sauf que quand il y a autant de page (540 pages), il faut que le roman soit intense, prenant. Mais pour ma part ici cela n’a pas fonctionné. 

L’un des premiers points noirs pour moi c’est le résumé. En effet au vu de ce qu’il nous explique, je m’attendais au bout de quelques pages à évoluer avec Russel seul avec sa fille, vivre la rupture avec Vivianne, sauf que ce ne fut pas le cas. J’ai malheureusement abandonné ma lecture à environ la moitié du livre et encore à ce moment-là, Russel et Vivianne étaient encore ensemble. 

Second point noir : les longueurs. Truffé de moments de retour dans le passé, j’ai vraiment eu l’impression que certains de ces passages étaient superflus pour le déroulement de l’histoire.

Malgré cela j’ai trouvé Russell assez attachant même si ses réactions m’ont parfois exaspéré, sa fille London merveilleuse, mais j’ai vraiment haie Vivianne et sa façon de se comporter avec son mari. Au moment de mon abandon j’ai commencé à sentir que l’histoire à se réveiller mais malheureusement pour moi il était trop tard j’avais déjà décroché. Je pense que l’histoire sur le passé du couple aurait été réduite et certaines longueurs évitées, la lecture aurait été plus plaisante. 

Même si avec moi cette lecture n’a pas prise, je suis persuadée que nombreux lecteurs sauront l’apprécié.

Je remercie Camille et les Éditions Michel Lafon pour ce service presse.

#Emilie

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils