Un marine courageux de EM Lynley

Résumé :

Pilote d’hélicoptère de la Marine, le capitaine Jake Woodley est tiraillé après avoir reçu la Médaille d’Honneur pour une mission où il n’a pas ramené tous ses hommes en vie. Être appelé un héros et avoir sa photo affichée dans les journaux le fait se haïr encore plus. Il méprise son travail tranquille, volant au sein de l’Escadron Marine One, transportant le Président et d’autres personnalités importantes, alors qu’il préférerait risquer quelque chose, même la mort. Son vœu est exaucé lorsqu’on lui ordonne de voler pour une série de vols classifiés.

Matt « Beau » Beaumont a été relégué aux dossiers mode, à la suite d’une réduction d’effectif et après avoir travaillé comme journaliste d’investigation. Mais une invitation inattendue à un dîner à la MaisonBlanche pourrait être le coup de pouce dont sa carrière a besoin. Proposer à un Marine très séduisant une fellation après le dîner n’était pas au programme, mais lorsque Jake accepte sa proposition, ce qui commence comme du sexe phénoménal, mais innocent, va vite se transformer en une relation que tous les deux désirent ardemment.

Lorsque les recherches « extra-scolaires » de Beau mettent à jour des anomalies de financement au sein du département de la Défense, il découvre rapidement que les ennuis vont plus loin qu’il ne l’imaginait. Au moment où les événements commencent à prendre sens, l’enquête met Beau et Jake dans une situation de danger mortel. Un acte audacieux de Jake – risquer tout ce qu’il aime – sera ce qu’il faudra pour découvrir la vérité.

Mon avis :

Très attiré par le résumé, j’avais vraiment hâte de commencer ma lecture.

Beau est un journaliste de mode, qui se retrouve invité par erreur à une soirée à la Maison Blanche, il voit tout de suite une opportunité pour ce faire des contacts et reprendre le travail d’investigation qu’il aime. Ce qu’il n’avait pas prévu c’est de proposer une fellation au beau Jake durant cette soirée. Mais après tout comme on dit : quand il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir. Sauf que ce qui commençait comme une simple parenthèse très agréable, ce transforme en une belle relation entre deux hommes qui tentent de s’apprivoiser. 

J’ai eu beaucoup de mal à accrocher à ma lecture. Le stéréotype de Beau, le personnage efféminé et a la pointe de la mode m’a dans un premier temps refroidi, mais je devais leurs laisser une chance. Malheureusement au fil de ma lecture, le charme n’a pas opéré. Certes on en apprend un peu sur nos protagonistes, mais pas assez, tout du moins il manque quelque chose pour que l’on s’attache à eux. 

Avec un texte qui tire sur la longueur j’ai malgré tous voulu continuer, mais j’ai abandonnée à la moitié du roman, car même à ce point là du récit, j’en connaissais déjà plus de l’histoire en ayant lu le résumé. 

Je regrette donc le manque d’approfondissement et les nombreuses longueurs, mais aussi le fait que le résumé en dévoile trop. Car au final il nous en apprend tellement qu’on attend l’action avec impatience mais elle ne vient pas. Alors peut-être aurais-je dû insister et continuer, mais comme j’avais déjà poser ce livre à plusieurs reprises, je n’arrivais plus à prendre du plaisir à lire et à me replonger dans l’histoire.

Ceci est bien sûr mon avis personnel et j’espère néanmoins qu’il plaira à bon nombre d’entre vous.

Je remercie les Éditions Juno Publishing pour ce service presse.

#Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *