Bordeline : tome 1 de Sissie Roy

 

 Résumé :

Lou, atteinte de troubles de la personnalité, ressent la moindre émotion avec beaucoup plus d’intensité que les autres.

Incapable d’accepter sa maladie, elle fait de son propre quotidien un véritable enfer.

Mais la rencontre inattendue de Jared Dwyer va changer sa vision de la vie et de sa maladie.

Seulement, ce dernier cache un lourd secret qui pourrait remettre en question leur relation…

Parviendra-t-il à la sauver de ses démons ?

 

Mon avis : 

Louann Cassidy est une jeune mannequin qui se voit précédée par une image plutôt débauchée. Des déboires d’alcool, de sexe et de drogue exposés par la presse, font d’elle une personne peu stable et infecte. Mais Lou est atteinte d’une maladie appelée « Borderline », qui se manifeste par une hyperémotivité envahissante. Ses excès ne sont en fait qu’une sorte d’échappatoire au tourment qui se déroule dans sa tête.

Ancrée dans un quotidien et des habitudes particulières, elle se voit bousculée par une rencontre étrange avec Jarred Dwyer. Ce photographe, au regard gris acier, voue une attention profonde à Lou. Intrigué par la personnalité de la jeune mannequin, il va tenter de deviner qui elle est réellement et de s’immiscer dans sa vie.

Je ne puis qu’emprunter une phrase de Jarred pour décrire mon ressenti : « C’est plus profond, indescriptible, c’est poignant jusqu’au plus profond de son être ».

Comme pour les autres livres de Sissie Roy que j’ai pu lire (Ensemble saison 1 et Le retour du Phoenix), je me suis sentie réellement touchée par les personnages. Ils sont vrais, réels et éveillent une émotion intense chez le lecteur.

On cherche à comprendre, deviner ce qu’ils vivent ; ce qui provoque une sorte de frénésie à tourner les pages. Nous livrant chacun leur point de vue sur des scènes ciblées, on peut prendre part intégralement à ce qui s’y déroule et mieux percevoir les impressions de chacun.

Une écriture simple, agréable, sans chichi, et à la fois précise ; j’adhère totalement et je suis plus qu’impatiente de lire la suite.

Merci Sissie, je ne suis jamais déçue d’ouvrir une de tes œuvres, c’est un pur régal.

Je suis conquise !   

#Amelia

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils