Crush de Maya Banks

Résumé : 

Eliza Cummings n’a rien d’une demoiselle en détresse. Elle est déterminée, farouche et prête à tout pour empêcher le monstre qui a fait de son adolescence un enfer de frapper à nouveau. Wade Sterling n’a rien d’un héros. Il est arrogant, autoritaire et égoïste. Mais il n’aime pas du tout la lueur de panique qu’il surprend dans le regard d’Eliza. Car Eliza est à lui, corps et âme – il le sent dans chaque fibre de son être depuis le premier regard qu’il a posé sur elle, ou peut-être depuis leur première dispute. Alors, s’il doit se battre contre des démons dont il ne sait rien pour protéger ce qui lui appartient, il le fera. Il n’a pas le choix. Avec Eliza, il n’a jamais vraiment eu le choix.

Mon avis : 

Lorsque j’ai commencé ma lecture j’avais peur d’être perdue, car après avoir choisi ce livre en service presse je me suis rendu compte qu’il faisait parti d’une saga édité dans une autre maison d’édition. Mais que ceux qui sont dans le même cas que moi ne s’inquiète pas, je n’ai pas vraiment été perdue étant donné que Maya Banks revient un peu sur ce qui s’est passé avant, on est donc pas plongé dans une histoire où il nous manque la moitié des éléments. 

Elisa est membre d’une société de protection et elle n’a pas à rougir de ses collègues. D’un tempérament de feu, un caractère fort, elle sait se battre et sera toujours là pour ses proches. Mais elle cache aussi une douleur profonde, elle à beaucoup souffert et elle est prête à se venger. 

Wade est comme beaucoup de héros dont on tombe vite sous le charme. Sûr de lui, mystérieux et arrogant. Travaillant dans une galerie d’art, on en apprend pas beaucoup plus sur lui au fil des pages. Son côté mystérieux reste présent du début à la fin. Mais il est le seul à percevoir la fragilité d’Elisa sous la façade qu’elle arbore.

J’ai tout de suite était happé par la relation d’Elisa et Wade, une attirance intense, mais leurs forts caractères freinent l’exploitation de leurs sentiments. Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis. Il est vrai que j’ai un petit faible pour ce genre de relation, malheureusement j’ai vite été freiné dans mon élan. Pourquoi? Et bien pour la vitesse à laquelle leur relation évolue. Une fois leurs sentiments avoués, ils se collent, s’abreuvent de « miel », ça va vite, trop vite. Ajoutez à ça la grosse partie du récit qui fait état de leurs cinq à sept et même si j’aime beaucoup la littérature érotique et les scènes qui arrivent à me donner chaud pendant ma lecture, j’ai trouvée dommage que ces moments prennent une aussi grosse place et sur le coup éclipse l’intrigue qui était intéressante.

La plume de Maya Banks est néanmoins très agréable, mais je n’ai malheureusement pas été totalement conquise par cet opus. Certains points ont mis un frein à mon enthousiasme. Je sais qu’une suite est prévue pour 2018, mais à l’heure où j’écris je ne sais pas si je me laisserais tenté.

Je remercie Mélanie et les Éditions Harlequin pour ce service presse.

#Emilie

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils