Acheri de Karine Vienneau

Auto – édition 

Résumé : 

La cérémonie du solstice d’été est un évènement très important dans la tribu de l’octogénaire Wakiza. D’ailleurs, l’arrière-grand-père demande à sa famille de venir l’y rejoindre et de participer cette année tous ensemble. Sa famille étant dans le village voisin à plusieurs kilomètres cela lui donnera l’occasion de revoir son arrière-petit-fils, Kio, qu’il a à peine vu depuis sa naissance.

Le solstice d’été amène à chaque année, le rapprochement des anciens vers les plus jeunes. Une franche communion peut alors s’exercer entre les deux générations. Mais le vieux remarque que Kio est maussade lors du tissage traditionnel. Lorsque ce dernier s’enfuit, Wakiza se met à sa recherche. Il le trouve, en pleurant, cacher derrière un rocher. Ainsi dans un moment privilégié que Wakiza confira à Kio l’histoire de sa rencontre avec l’enfant-squelette.

Mon avis : 

Une chronique très courte pour une nouvelle qui l’est tout autant. Mais ici il ne faut pas se fier à la longueur de texte.

Karine Vienneau nous offre un récit sous forme de légende tout simplement magique et impressionnant. Les pages se tournent avec une facilité déconcertante.

Tout part d’une cérémonie pour le solstice d’été, moment où les générations se retrouvent et échangent, dans un moment festif. Wakiza un vieux monsieur se retrouvant face à la tristesse de son petit-fils Kio, malgré cet événement, va lui confier une partie de sa vie. Il va l’emmener dans son passé, lui parlant de cet être devenu cher à son coeur : Acheri l’enfant squelette.

Karine a réussi sans mal à me plonger totalement dans son univers, je ne m’attendais pas à m’imprégner autant de ce récit. Sa plume rend le récit fascinant et on se retrouve pris dans l’engouement que provoque Wakiza au fil de ses explications.

Je ne peux donc que vous conseillez cette nouvelle qui vous entraînera dans un univers de légende, mais aussi d’amour, de lien familiaux. Une jolie lecture qui m’a transporté dans un bel univers.

Je remercie Karine Vienneau pour ce service presse.

#Emilie

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils