Jamais plus de Collen Hoover

Éditions Hugo &Cie – 17€ en broché 

Résumé :

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?

Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence.

Mon avis : 

Je referme ce livre dans un drôle d’état, je suis totalement vidé. Les sentiments et les émotions qui se bousculent dans ma tête sont nombreux, contradictoires, mais surtout d’une intensité incroyable.

Collen Hoover nous offre ici une véritable perle. Une romance qui tire son épingle du jeu. Au moment même où j’écris cette chronique je dois dire que je suis encore dans tous mes états tellement cette lecture m’a bouleversé. Je savais que cette lecture m’atteindrais au plus profond de mon âme. Collen Hoover aborde un sujet encore malheureusement trop délicat de nos jours : les violences conjugales. Un sujet très touchant.

Je pense que d’après les expériences personnelles de chacun d’entre nous, chaque lectrices verra ce livre différemment.

Lily Bloom n’a pas eu une enfance très heureuse, son père battait sa mère et elle ne comprenais pas pourquoi elle ne partait pas alors qu’il la faisait tant souffrir. Durant son adolescence elle va faire la rencontre d’Atlas, une jeune SDF, son premier amour. Après ces études elle part vivre à Boston dans le but d’ouvrir un magasin de fleur. Là-bas Lily va faire la rencontre de Ryle, un neuro-chirurgien. Une belle relation va naître entre eux. Mais peut-elle réussir à vivre heureuse sans reproduire le schéma de ses parents?

Cette histoire fut pour moi très difficile à lire, mais elle m’a également permise de comprendre beaucoup de choses. Je n’ai pas été victime de violences conjugales physiques, mais j’ai subi des violences conjugales psychologiques et je peux vous dire que ce soit l’un ou l’autre on ne peut pas comprendre tant qu’on ne le vit pas. La spirale dans laquelle on se trouve dans ce genre de situation nous bouffent de l’intérieur, nous subissons chaque jour un peu plus l’emprise de la personne qui nous inflige cela. Et en connaissance de cause je peux vous dire qu’il n’est pas facile de ce sortir de cet engrenage quand on aime la personne en face de nous.

J’ai ressenti beaucoup d’empathie envers Lily, je l’ai comprise, je l’ai soutenu et je me suis vue en elle. Et je me suis rendue compte que je réagissais de la même façon qu’elle et que sa mère.

À la fin de ma lecture j’ai beaucoup pleuré, d’une part car cette histoire m’a beaucoup touché mais également car j’étais en colère après moi-même de ressentir autant d’empathie envers ce bourreau. J’ai alors pris conscience qu’après tant d’années je me positionnée encore en tant que victime et je laissais encore parlé mon coeur plutôt que ma raison.

Aujourd’hui en écrivant c’est quelques mots, je suis fière d’avoir lu cette histoire qui m’a ouvert les yeux et va enfin me permettre d’avancer, mais je suis également heureuse de voir que ce genre de récit existe. Nous ne sommes pas seules les filles, nous devons continuer à nous battre contre nos bourreaux, chaque femme mérite le bonheur, et dois trouver l’homme qui l’aimeras comme elle le mérite.

Pour moi Collen Hoover signe son meilleur livre que j’ai pus lire jusqu’à présent. Une histoire bouleversante, teinté de vérité, criante de douleur, mais également magnifique, remplis d’espoir et d’amour. Une magnifique leçon de vie qui vous fera sortir les mouchoirs

Je remercie Déborah des Éditions Hugo &Cie et la collection Hugo Roman pour ce service presse

#Emilie 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *