Clash de Jay Crownover

Éditions Harlequin – 15,90€ en broché

Résumé :

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.

Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…

Mon avis : 

Avant de recevoir ce service presse j’avais un peu peur, n’ayant pas lue Marked Men je pensais que j’allais être perdue. Mais les Éditions Harlequin m’ont rassuré en m’expliquant que ce spin-off pouvait se lire indépendamment de la saga. Je me suis donc plongé dans cette histoire et je suis contente de l’avoir fait.

Sayer est à mon sens une jeune femme exceptionnelle. Si aujourd’hui elle est devenue une brillante avocate, elle a eu une enfance plutôt difficile, élevée par un père psychorigide qui la poussait sans cesse à atteindre la perfection. Même si grâce à cela elle a réussi sa carrière, sa confiance en elle a était altérée. Sa rencontre avec Zeb pourrait y changer bien des choses, même si elle a l’impression de ne pas mériter ce bonheur. Alors, quand Zeb va découvrir qu’il a un fils et lui demander de l’aide, elle va faire ce qu’elle sait faire de mieux, se cacher derrière son masque d’avocate et se contenter (enfin essayer) de se concentrer uniquement sur son affaire et non pas sur cette attirance intense et explosive avec Zeb. Chose bien plus facile à dire qu’à faire.

Zeb quant à lui dégage de la testostérone à profusion. Viril, barbu, sexy, Hot, il risque de ruiner plus d’une petite culotte. Je suis, je dois l’avouer, à la base pas vraiment attiré par les hommes barbu. Mais Zeb dégage un tel aura qu’il est difficile de ne pas tomber sous son charme. Comme on s’y attend il a un passé avec des casseroles. Il a en effet purgé une peine de prison, mais j’avoue que lorsque j’en ai connu la cause, j’ai compris quel homme il était. J’ai découvert alors, que sous cette allure de colosse tatoué et de dur à cuire, Zeb est un homme incroyable, avec un respect sans limite pour les femmes et les personnes qu’il aime. Sa force et sa détermination quand il s’agit de son fils ou de Sayer sont admirables.

J’ai découvert avec beaucoup de plaisir nos deux protaganistes et l’univers des Marked Men qui les entoure. Je dois dire que cela m’a donné envie de commencer cette saga dès que possible.

Le duo que forme Zeb et Sayer est apparu pour moi comme une évidence. Malgré leurs différences ils se complètent à merveille. On aime prendre part à leur quotidien, suivre l’évolution de leur relation et de leurs sentiments, mais aussi l’histoire de ce petit bonhomme, Hyde, un petit bout de chou qui à travers l’épreuve douloureuse qu’il traverse, va nous donner quelques leçons et aussi aider nos personnages à évoluer.

Jay Crownover à une plume addictive, qui m’a transporté avec beaucoup de simplicité et d’efficacité dans cette histoire. Mêlant sensualité, sentiments et tourments, on s’accroche à nos personnages, on se fait une place dans leurs vies et on a même l’impression qu’ils nous y intègrent. L’histoire est très réaliste et nous permets ainsi de facilement nous identifié aux personnages.

Pour moi ce premier tome est donc un véritable coup de coeur. Tous les éléments pour faire fondre les lectrices sont présents. Une relation passionnante, des scènes de sex, torride, une intrigue émouvante et qui tient la route de par son réalisme. Les émotions nous submerge et ce livre n’a fait de moi qu’une bouchée.

Je remercie Mélanie des Éditions Harlequin pour ce service presse.

#Emilie

 

Une réflexion au sujet de « Clash de Jay Crownover »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *