Avec toi malgré moi de Penelope Ward et Vi Keeland

Éditions Hugo &Cie – 17€ en broché

Résumé : 

Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d’affaires typique, tout ce qu’elle n’aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu’il a perdu dans le train, après avoir
soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu’elle ne s’est pas trompée.

Ou peut-être que si.
Peut-être que Graham est plus que ce qu’elle a découvert ce matin-là. Ou alors peut-être que leurs différences les rapprochent.

Mais ni l’un ni l’autre ne veut que leur relation commencée de si étrange façon s’arrête.

Mon avis : 

Après mon coup de cœur pour Cocky Bastard, il me tardait de lire « Avec toi malgré moi ». Il a fallu que je m’arme de courage pour ne pas céder à la tentation de le commencer plus tôt. C’est donc avec plaisir et impatience que j’ai commencé à tourner les pages. Et comme pour Cocky Bastard ce fut une lecture commune avec ma copinaute Marlène du blog Le monde enchanté de mes lectures.

Une fois de plus notre duo d’écrivains a fait son petit effet. Je dois dire que j’aime de plus en plus l’association de leurs plumes. Elles nous offrent à nouveau un récit à la fois pleins d’humour, sensuel et avec de belles émotions.

Soraya est une jeune femme que j’ai adoré. Elle est pleine de pep’s, sûre d’elle, avec un grain de folie . Elle m’a en plus charmé car clairement ici, c’est elle qui mène le jeu. Notre héroïne haute en couleurs nous sort des schémas habituels de la romance. Elle ne se laisse pas faire pas le sexy Graham, elle le fait attendre, le rend fou et j’ai franchement adoré ce trait de caractère. Finit les héroïnes qui tombent en pâmoisons devant les beaux gosses riches et sexy, bienvenue aux héroïnes qui savent ce qu’elles veulent et surtout qui donnent du fil à retorde à ces beaux gosses.

Graham a lui aussi réussi à gagner mon cœur, un homme sincère touchant qui n’a pas été gâté par la vie. Chaud lapin il m’a beaucoup fait rire avec ces allusions à tout bout de champs. Les échanges avec Soraya sont épiques, mais il m’a lui aussi apporter mon lot d’émotions. Au premier abord il est hautain, arrogant ce qui lui a valu le surnom de Mister Big Connard. Mais il faut toujours se méfier des apparences, Graham va vite nous montré qu’il n’est pas juste un homme sexy et un connard.

J’ai beaucoup aimé la façon dont les auteures ont mis en place la relation entre Soraya et Graham, tout en douceur. Un jeu de séduction addictive et qui parfois donne chaud. La sensualité est très bien décrites. On se laisse aller à cette relation qui monte comme un brasier, pour finir par céder à la tentation dans une explosion de désir et ensuite découvrir des émotions et sentiments plus profonds et intenses.

La simplicité de l’histoire m’a bien plu, mélange d’originalité, d’humour, de sensualité. Un récit qui m’a fait passé du rire aux larmes, de la joie à l’angoisse, qui m’a donné chaud. Décidément l’association des plumes de Penelope Ward et Vi Keeland est en train de devenir pour moi une plume incontournable. Il n’y a aucune fausse note dans leurs écritures, elles se complètent à merveille. L’alchimie est tellement forte qu’il est impossible de les dissocier. D’ailleurs elles vous ont réservé une petite surprise qui m’a beaucoup plu et que je vous laisserais découvrir pendant votre lecture, je suis sûr que comme moi cela vous feras sourire.

En bref, ce fut un vrai coup de cœur. Une très belle histoire addictive, à l’humour éclatant, aux sentiments intenses. Des auteurs qui m’ont conquises une fois de plus.

Je remercie Stéphanie et Déborah des Éditions Hugo &Cie pour ce service presse.

Vous pouvez retrouver ICI la chronique de ma copinaute Marlène pour cette lecture commune.

#Emilie

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils