Auto-éditions, Chroniques, Coups de cœur, Partenaires, Service Presse, Simplement Pro

Les Décharnés , Une lueur au crépuscule de Paul Clément

Auto Édition – 12.99€ en broché – 3.99€ en ebook

Résumé :

Provence. Une journée de juin comme une autre… jusqu’à ce que tout bascule dans l’horreur. Imaginez que tous vos repères quotidiens ne soient soudain plus que des résidus du passé. C’est la réalité que Patrick, un agriculteur misanthrope et vieillissant, doit embrasser de la manière la plus brutale possible. Et que va-t-il bien pouvoir faire de cette foutue gamine qu’il vient de sauver de ces monstres qui errent dehors ? Sa vie vient de changer à tout jamais et pourtant ce n’est que le début.

 

Mon avis :

Patrick est un agriculteur qui se tue à la tâche, vivant tranquillement seule dans sa ferme. Un jour de forte chaleur alors qu’il se désaltère à l’ombre d’un arbre, il va assister à un spectacle incroyable. Si dans un premier temps il s’amuse à regarder les gens bloqués dans les bouchons, il va se rendre compte que quelque chose cloche. Un cri, puis deux, puis pleins d’autres, des départs affolé, des voitures qui aux passage vont totalement ruinées ses champs. L’heure est grave le monde ne sera plus jamais comme avant, les morts reviennent à la vie et ils ont faim de chair fraîche.

Et puis retranché dans sa maison, il va voir cette petite fille couchée par terre, après que sa maman se soit fait renversé par une voiture qui passait par là. Il s’en voudra peut-être, mais il ne peut décemment pas la laisser avec tous ses monstres qui arrivent de plus en plus  nombreux.

Voilà donc Patrick et Emma repliés dans la ferme, que va-t-il advenir d’eux ? Vont-ils s’en sortir ? À quel prix ?

Étant une fan incontesté de The Walking Dead, j’ai été intriguée par la lecture du résumé et très curieuse. Car en effet même si je suis une grande lectrice, je n’ai jamais lu de roman traitant ce sujet et j’avais hâte de voir ce que cela allait donner. J’ai totalement écarté de mon esprit ma fan-addiction pour la série afin de ne pas faire de comparaison et de pouvoir me plonger à fond dans ma lecture. Et je me suis vite retrouvée piégé.

J’ai voulu au départ juste lire quelques pages afin de prendre la température, je dois dire que je ne m’y attendais pas. Sans m’en rendre compte je me suis mise à tourner les pages sans pouvoir m’arrêter.

L’auteur nous offre ici un récit totalement prenant qui contrairement à ce que je pensais m’a fait passer par de nombreuses émotions. On s’attache très vite à nos deux personnages principaux Patrick et Emma. On découvre avec beaucoup de tendresse l’évolution de Patrick au contact de la petite fille, on a peur pour eux, à certains moments notre cœur se gonfle d’espoir pour mieux se ratatiné après.

J’ai beaucoup aimé, car j’ai vraiment eu l’impression de vivre ce cauchemar avec eux, analysant chaque situation, chaque personne que l’on rencontre. On prend conscience de ce que l’être humain est capable de faire pour rester en vie (que ce soit en bien ou en mal) et pour protéger les gens qu’on aime.

Ce n’est pas un livre où il n’y a que sang et violence, c’est aussi une histoire de découverte. La plume de l’auteur est incroyablement fluide, précise et captivante. Les personnes m’ont réellement touchés par leurs simplicités et leurs sincérités. Captivé du début à la fin je ne peux que vous conseillez ce livre sorti des sentiers battus et qui vous sortira de votre zone de confort avec une facilité déconcertante.

Le seul (petit) bémol pour moi c’est l’épilogue, alors ce n’est que mon point de vue, mais je n’ai pas réellement trouvé son utilité au récit ou à sa fin.

Par contre, j’espère de tout cœur qu’il y aura une suite.

Je remercie Paul Clément et le site simplement pro pour ce service presse.

#Emilie

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *