La vie enfuie de Martha K de Angélique Barbérat

Éditions Michel Lafon – 19,95€ en broché

Résumé : 

Un froid glacial la tire de l’inconscience. Autour d’elle, des parois métalliques et sales. La jeune femme ne sait pas comment elle est arrivée là, et pire, elle ne sait pas qui elle est.
Après des semaines d’hôpital, elle apprend qu’elle se prénomme Martha, qu’elle est française, mariée et mère d’un petit garçon.
Personne ne peut expliquer pourquoi elle se cachait dans la remorque de ce camion, à la frontière entre l’Allemagne et la Pologne. Elle moins que les autres, car son amnésie est totale.
Et quand elle revient dans leur maison sur les bords du lac d’Annecy, elle découvre sa vie passée. Mais elle ne se reconnaît pas dans la femme qu’on lui décrit.
Une part d’elle-même a disparu, Martha en est certaine. Alors elle va enquêter. Que faisait-elle sur cette route lointaine, un matin de janvier ? Est-ce qu’elle fuyait ?
Pourquoi n’avait-elle sur elle qu’un tube de rouge à lèvres ? Pourquoi, surtout, le sentiment que quelque chose – ou quelqu’un – lui manque atrocement est-il aussi ancré en elle ?

Mon avis : 

Je ne partirais pas à vous parlé du livre comme j’ai pour habitude de le faire, car pour moi je pense que le principal est dit dans les résumé, donc je ne ferais que vous le rabâché une seconde fois, ce qui est je pense, totalement inutile.

Ce roman commence bien, on est vite plongé dans l’intrigue de Martha et on se pose déjà mille questions. Sauf que, une fois ce début passer, cela commence vite à traîner en longueur. J’ai eu énormément de mal à me mettre dedans. Je ne savais pas si je devais m’obstiner ou abandonner. Et puis bon je me suis dit que je devais lui laisser sa chance. Et je suis contente d’avoir persévérer.

On se retrouve donc dans un bon thriller, prenant plaisir à découvrir en même temps que Martha les souvenirs qui lui revienne, les événements qui se bousculent. Angélique Barbérat à ce talent de nous tenir en haleine à chaque fin de chapitre,elle nous laisse tous en interrogation, nous poussant à continuer notre lecture. Elle possède une plume que j’apprécie tout particulièrement.

Malgré cela, j’ai regretté que certains dénouements soient si prévisibles et que certains passages ne soient pas plus approfondis. Je m’attendais également à une révélation surprenante et percutante, mais au final elle ne l’est pas tant que cela. Alors oui elle m’a surprise mais après toute ces montées d’adrénaline, ces questions, ces découvertes j’aurais aimé qu’elle frappe plus fort.

Au final pour moi ce livre est un bon thriller qui une fois dedans m’a tenu en haleine, mais qui je pense aurait été meilleur en approfindissant certaines choses. Je reste néanmoins très emballé par cette découverte qui même si j’ai eu du mal à m’y mettre j’ai finis par quasiment une nuit blanche tant je ne pouvait pas m’arreter.

Je remercie Camille et les Éditions Michel Lafon pour ce service presse.

#Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *