Never Forget, de Monica Murphy

Éditions Harlequin – 14,90€ en broché

Résumé : 

Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris le contrôle de sa vie, qu’elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c’est l’excuse qu’il s’est donnée, car, à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a su qu’il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu’il s’était toujours interdit : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s’enfonce un peu plus dans le mensonge.
Mais comment faire autrement, alors qu’il est le fils du monstre qui a changé sa vie à jamais ?

Mon avis : 

Je remercie Mélanie et les Éditions Harlequin pour ce service presse, sa sortie étant prévue le 8 Mars 2017.

J’ai lu ce roman en LC avec ma copinaute Marlène du blog Le monde enchanté de mes lectures , le lien de sa chronique en fin d’article.

Quand j’ai lu le résumé, je savais que je devais m’attendre à une lecture émotionnellement intense, je dois dire que j’ai été servie.

Tout commence lors d’une journée au parc d’attraction. Katie y passe une agréable journée avec sa meilleure amie et sa famille. Agée de 12 ans Katie rêve de plus de liberté, non sans mal elle finit par obtenir l’accord de ses parents pour se balader seule avec son amie dans la fête. Jeune, insouciante, elle ne se méfie pas. Et voilà qu’elle va vivre le pire cauchemars de sa vie. Elle va se faire kidnapper. Violer. Torturer. Elle ne devra la vie sauve qu’à une seule personne : Will le fils de son tortionnaire. Il deviendra alors à ces yeux son héros, son ange gardien, celui qui l’a sauvé.

On se retrouve vite dans une histoire très prenante et aux émotions intenses. Monica Murphy a fait le choix d’aborder un sujet sensible, qui nous mets vite à fleur de peau.

Katie va nous livrer son histoire en alternant présent et passé, mais elle ne sera pas la seule à se livrer. En effet nous aurons aussi le point de Will au passé et Ethan au présent. Une narration qui apporte beaucoup à cette histoire. Si d’habitude je ne suis pas fan de ce procédé, ici je trouve qu’elle a tout à fait sa place. Cela nous apporte énormément sur chacun des personnages, nous aident à les comprendre, nous faisant ressentir chaque émotions encore plus intensément. Notre attachement pour eux n’en ai que plus fort.

Katie est une femme très touchante, elle ne s’est jamais remise de ce qu’elle a vécue et on ne peut que la comprendre. Malgré le soutien de sa mère,sa sœur et sa psy, Katie est incroyablement seule. Elle ne sort quasiment jamais de chez elle, à une vie sociale inexistante. Et il faut dire que la surprotection de sa famille n’aide en rien. Malgré tout cela j’ai admiré sa force et son courage. Elle est très affectée mais malgré tous elle cherche les solutions pour ce sortir de ce trou noir qu’est devenu sa vie.

Will/Ethan est lui aussi un personnage extraordinaire, il voulait se tenir loin de Katie afin de l’aider à se reconstruire. Mais le jour où il va recroiser son regard, il saura qu’il ne peut plus s’éloigner d’elle. C’est un jeune homme qui à lui aussi était très affecté par ce drame. Il a beaucoup souffert et souffre encore. On se prend vite d’affection pour lui, protecteur, attentif, il m’a beaucoup ému.

Dans ce livre Monica Murphy ne nous épargne pas, on tombe très vite dans une spiral émotionnel impressionnante. Un sujet délicat abordé d’une façon douce malgré tout, car même si le sujet est très dur, les situations atroces, l’auteur ne nous fait pas tombé dans le drame pur et dur. C’est assez déroutant car elle nous raconte cette histoire avec beaucoup de sincérité, ne nous épargnant pas, mais à côté de cela le récit reste fluide et presque doux. La plume de Monica y ai je pense pour beaucoup, elle manie les mots avec brio, nous emmenant là où elle veut, tout en nous transportant dans une tornade d’émotion.

Vous l’aurez compris on tombe donc dans un récit totalement prenant, les pages défilent les unes après les autres, les émotions se succédent, on s’aggripe, on s’accroche, on s’effondre pour mieux se relever. On a mal, on espère, on sourit et on pleure. Ce livre est un énorme coup de coeur et j’ai vraiment hâte de lire le 2.

Je vous laisse le lien de la chronique de Marlène ICI

#Emilie

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils